Catégorie : Electroérosion à fil

Education

Intégrateur robotique : Plus que jamais, un métier de passion et d’avenir

En devenant le 85e métier à intégrer officiellement la compétition WorldSkills International, le métier d’intégrateur robotique acquiert la reconnaissance qu’il mérite. Fait rare, cette officialisation intervient un an à peine après la première finale de démonstration à Kazan, preuve que l’intégration robotique est une compétence indispensable à l’industrie. Sous tension depuis des années et appelée à se développer encore plus rapidement dans les années à venir, cette profession avait besoin d’un référentiel pour être valorisée dans les systèmes d’éducation et d’une vitrine pour susciter les vocations. C’est désormais chose faite. FANUC France, qui œuvre depuis 2014 à transmettre sa passion de la robotique aux jeunes, se réjouit du succès de son partenariat avec Worldskills et prépare déjà les futurs représentants de la France à la finale mondiale de Shanghai en 2022.

Electroérosion à fil

L’électroérosion à fil s’invite dans la mécanique de précision

Longtemps réservée quasi exclusivement à la réalisation de pièces d’outillage, l’électroérosion à fil est de plus en plus utilisée pour l’usinage de pièces mécaniques de précision. La relative lenteur de découpe de ce procédé est en effet compensée par d’autres avantages, que certains usineurs savent mettre à profit pour gagner en compétitivité et s’ouvrir de nouveaux marchés.

Electroérosion à filTémoignages

In’Tech Medical : quand une PME française devient un des leaders mondiaux des instruments d’orthopédie

Créée en 2000 dans le Pas-de-Calais avec 17 salariés, In’Tech Medical est aujourd’hui un des principaux fabricants d’outils de pose de prothèses orthopédiques, et emploie 500 personnes dans le monde. Les clés de son succès ? Une capacité d’innovation unique, une excellente maîtrise des coûts de production et un parc machines important qui comprend notamment 12 machines d’électroérosion à fil Fanuc Robocut.